Les aides auditives

Les appareils auditifs utilisés dans la prise en charge des acouphènes sont de deux types. Dans les deux cas, il s’agira de provoquer un effet de masquage par amplification de certains sons.

1. Les bruiteurs

Ils sont proposés aux personnes ayant par ailleurs une audition normale.

Ils émettent un « bruit blanc », c’est à dire un ensemble de sons de différentes fréquences audibles à énergie égale et constituant un bruit stable.

Ils sont réglés dans une pièce calme de manière à ce qu’ils se mélangent à l’acouphène, celui-ci restant cependant audible. Il s’agit d’un réglage fin qui doit être impérativement réalisé par un audioprothésiste. Même si l’acouphène est d’un seul coté, il est recommandé de porter les bruiteurs des deux cotés et cela toute la journée. Il faut compter de 12 à 18 mois pour obtenir des résultats : non pas la disparition des bruits, mais l’indifférence aux acouphènes.

Certains audioprothésistes proposent des bruits personnalisés prenant en compte la perte auditive précise. Il semblerait que les résultats soient plus rapides et meilleurs qu’avec le bruit blanc.

2. Les prothèses auditives amplificatrices

Elles concernent les personnes malentendantes et acouphéniques.

Les prothèses numériques sont particulièrement adaptées grâce à la finesse de leurs réglages.

Le réglage est délicat car, chez certains sujets, l’amplification des sons de l’environnement produit une élévation de la perception d’acouphènes. Il faut alors trouver le bon réglage, compromis permettant d’augmenter la perception auditive sous pour autant amplifier l’acouphènes. On peut également y adjoindre un bruit blanc.

Des dispositifs complémentaires peuvent être utilisés pour des cas spéciaux :

  • pour certaines hyperacousies, port de bouchons avec des filtres spécifiques
  • pour des otospongioses ou des surdités d’oreille moyenne, on peut utiliser un générateur de bruit blanc agissant par conduction osseuse ou des prothèses vibrantes à conduction osseuse.

Une règle d’or : le port continuel

La règle la plus importante pour obtenir un résultat de qualité est le port permanent de l’appareil.

Ce n’est en effet qu’à cette condition que le bruit amplifié de l’environnement, sur lequel on compte pour masquer l’acouphène, sera totalement éliminé de façon naturelle par le cerveau.


Vous aimez cet article ? Partagez le ! :)