Témoignage de Stéphane

Samedi, 23h30. Un grand Dj joue ce soir. J’arrive dans les premiers pour profiter des meilleures places au bord des platines.

2h et 4 vodkas plus tard, il fait enfin son entrée. Acclamation des clubbers, moment de gloire pour le patron qui escorte son protégé.

Il fait chaud, le set commence enfin. Du très lourd pour commencer, les tubes s’enchainent, les basses tremblent, j’ai très soif, une bière devrait pouvoir arranger ça.

120 dB, c’est ce qu’affiche le sonomètre accroché sur le mur, il me semble que c’est beaucoup, mais que le son est bon !

5h de set non-stop, on en a pour notre argent, les portes se ferment, un croissant sur le parking, ça siffle dans ma tête, trop d’alcool, trou noir.

Le mal de tête me réveille, accompagnée de la pâteuse du dimanche matin. Du grand classique. Mais cette fois-ci mes oreilles me font mal, les bourdonnements sont toujours là, où est le bouton de volume ? C’est pas normal, ça m’arrive tout le temps, mais ça ne dure jamais plus de quelques heures…

Ça fait 2 jours, je ne dors plus. Ce bruit m’obsède, suis-je devenu fou ? Tu entends ces sifflements toi aussi ? Visite chez l’ORL, je souffre d’acouphènes. Hein, c’est quoi ça ? Traumatisme sonore, mon audition a été touchée, j’ai une déficience auditive bilatérale.

Bon donnes moi des médicaments que je passe à autre chose. Quoi, ça ne se soigne pas ? Mais je vais pas pouvoir tenir avec ce truc dans les oreilles en permanence !

1an. J’ai remplacé l’électro par le bruit blanc, mon casque Monster Beats par un casque anti-bruit. Les acouphènes font partie de ma vie, moi qui ne savait pas ce que c’était il y a encore un an.

Ça n’arrive pas qu’aux autres. Pensez-y

S.

Vous aimez cet article ? Partagez le ! :)